Les Mots à La Pelle

Laboratoire Enthousiaste d'Ecritures


Poster un commentaire

Chanson triste

C’est ici dans le creux de mon ventre
C’est là comme une brûlure sucrée
C’est ici, entre mes cuisses, glacé
Je rapetisse, je glisse, je rampe

Sale temps qui pisse dans un violon
Dans les miroirs de ma raison
C’est ta bobine qui file, ma muse
Dans son reflet, je me perfuse

C’est ici dans le dédale de mes viscères
C’est là comme dans un labyrinthe gelé
C’est ici que tes mains, que ta langue m’ont aimée
Je crie, je saigne et mes chaires se resserrent

Ici, là, et là…partout, les routes de tes caresses
Tu as colonisé de mon corps chaque parcelle
Ici, là et là partout, des traces de toi, des restes
J’ai mal à l’intérieur, j’ai mal à l’épi-moëlle

Ici, là, et là…partout,
C’est une mer de fourmis vengeresses
Elles déferlent sur les mailles de ma peau
Elles mordent et arrachent des morceaux
J’ai mal à la surface, j’ai mal à ma faiblesse

C’est un désastre narcissique
C’est une guerre algorithmique
T’as brisé l’émail de mes rêves
Les statistiques, les autres qu’ils crèvent !

A moi, à moi de décider d’la fin,
A moi !
T’enfermer à jamais derrière une glace sans tain

Le cœur emmitouflé, tragique
Entrer dans mon hiver mystique

C’est ma chanson triste, ma chanson triste ….

Bladibaka

Publicités