Les Mots à La Pelle

Laboratoire Enthousiaste d'Ecritures


Poster un commentaire

« Dans la peau d’un ours » : une lauréate écrit avec Les Mots à La Pelle !

Hier, les lauréats du concours « Dans la peau d’un ours » ont reçu leur prix au Muséum.
Bravo à Sylvaine pour sa nouvelle « On m’appelle Rugueux » !

Elle a reçu le second prix au concours organisé par le Muséum.
Vous pouvez la télécharger et la lire, sur le blog du concours.

Souvenez-vous en novembre,
Les Mots à La Pelle organisaient un atelier et proposaient de répondre au thème proposé par le Muséum.
« Dans la peau d’un ours… »
Quelle serait votre/notre vie si vous étiez, si nous étions un ours ?
Nouvelle entre 10 000 et 15000 caractères

Plusieurs débuts d’histoires ont vu le jour ce soir-là.
Elles ont ensuite été travaillées, retravaillées, lues, relues, mâchées, remâchées, digérées par leurs auteurs.
Cheminement, ténacité, le point final…
Sortir de sa peau d’ours et poster le texte.
Merci et bravo aux participantes !

Publicités


Poster un commentaire

Lundi 4 novembre, venez écrire et vous mettre « dans la peau d’un ours »…

Le Muséum  de Toulouse propose un concours de nouvelles

Les Mots à La Pelle proposent un dispositif pour accompagner cette écriture.

Une jolie occasion de se plonger dans l’univers des ours, de l’Ours !!!
Légendes, croyances, peurs, affections, …. beaucoup d’éléments nous ramènent à l’ours…
De l’ours chassé, traqué, montré à l’ours en peluche, de l’ours polaire au grizzly en passant par l’ours paresseux, l’ours des cocotiers, l’ours à lunettes, sans oublier l’ours soldat, Booba, Cannelle, Otto…
Et La Grande Ourse ?
Même s’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, je vous promets des pistes d’écriture à foison…

Un premier atelier
Lundi 4 novembre au Récantou
(42, rue des 7 Troubadours)
A partir de 19h15
Durée : 2H minimum (selon nombre de participants)

Un second si envie, si besoin : à voir avec les écrivant-e-s.

Cet atelier lancerait ainsi un cycle d’ateliers (mensuels?) à thème au Récantou !

Tarif : 5 € d’adhésion + 5 € de participation

Aurélie


Poster un commentaire

Chanson triste

C’est ici dans le creux de mon ventre
C’est là comme une brûlure sucrée
C’est ici, entre mes cuisses, glacé
Je rapetisse, je glisse, je rampe

Sale temps qui pisse dans un violon
Dans les miroirs de ma raison
C’est ta bobine qui file, ma muse
Dans son reflet, je me perfuse

C’est ici dans le dédale de mes viscères
C’est là comme dans un labyrinthe gelé
C’est ici que tes mains, que ta langue m’ont aimée
Je crie, je saigne et mes chaires se resserrent

Ici, là, et là…partout, les routes de tes caresses
Tu as colonisé de mon corps chaque parcelle
Ici, là et là partout, des traces de toi, des restes
J’ai mal à l’intérieur, j’ai mal à l’épi-moëlle

Ici, là, et là…partout,
C’est une mer de fourmis vengeresses
Elles déferlent sur les mailles de ma peau
Elles mordent et arrachent des morceaux
J’ai mal à la surface, j’ai mal à ma faiblesse

C’est un désastre narcissique
C’est une guerre algorithmique
T’as brisé l’émail de mes rêves
Les statistiques, les autres qu’ils crèvent !

A moi, à moi de décider d’la fin,
A moi !
T’enfermer à jamais derrière une glace sans tain

Le cœur emmitouflé, tragique
Entrer dans mon hiver mystique

C’est ma chanson triste, ma chanson triste ….

Bladibaka